L’enjeu de la préservation de la biodiversité

6 octobre 2008 par J. REVY | Commentaires fermés | 1 221 vues

Un constat alarmant
biodiversite.JPG La plus grave crise d’extinction des espèces depuis la disparition des dinosaures est en marche, selon des experts réunis à partir de dimanche à Barcelone sous l’égide de l’Union mondiale pour la nature (UICN). Quelque 8.000 participants – scientifiques, ministres de l’environnement, militants, représentants d’ONG – sont attendus à ce 4ème congrès du plus vaste réseau de collecte d’informations sur l’environnement, du 5 au 14 octobre. Le déclin accéléré de la biodiversité provoqué par l’homme, directement ou indirectement, sera au centre des débats.
200 espèces menacées
En 2007, près de 200 nouvelles espèces avaient rejoint la liste des 16.306 espèces menacées d’extinction sur 41.415 espèces mises sous surveillance par l’UICN parmi 1,9 million connues dans le monde. Globalement, un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit, un tiers des amphibiens et 70% des plantes sont en danger. Au total, 785 espèces sont déjà éteintes et 65 survivent seulement en captivité ou à l’état domestique, selon l’UICN. Les délégués, réunis à Barcelone, vont évoquer les enjeux de cette crise de la biodiversité et proposer des plans d’action pour tenter d’y faire face. « Le nombre d’espèces diminue sur terre et la vitesse de leur disparition augmente très rapidement ce qui fait qu’on parle de la 6ème grande extinction », indique Jean-Patrick Le Duc, du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). La précédente extinction massive remonte à la disparition des dinosaures. Selon les experts, le rythme actuel d’extinction est de 100 à 1.000 supérieur à ce qu’il a été en moyenne sur des centaines de millions d’années.

La préservation de la biodiversité représente un enjeu important pour nos sociétés (et pas seulement pour les biologistes), notre association AVEC organisera en décembre une conférence sur ce thème avec M. G. PIPIEN.

Gilles PIPIEN
gpipien.jpgGilles Pipien, est ingénieur général des ponts et chaussées, expert en développement urbain durable à la Banque Mondiale. Entré au ministère de l’Equipement en 1975, il a tenu des postes en missions interministérielles ou directions départementales de l’Equipement, assurant des actions d’aménagement et de développement urbain. Il a été directeur régional de l’environnement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (1998-2002) puis, directeur du cabinet de la ministre de l’Ecologie et du Développement Durable (2002-2003). Il est adhérent à la Ligue ROC pour la préservation de la faune sauvage, présidée par Hubert Reeves et à la LPO.
Il a notamment participé aux ouvrages suivants :
- « Pour la biodiversité : manifeste pour une politique rénovée du patrimoine naturel» Editions A Venir 2005
- « l’humanité, espèce menacée » Editions A Venir 2005
- « Natura 2000 : de l’injonction européenne aux négociations locales» La Documentation Française 2005

Mots-Clés : ,

Commentaires clos.