Electricité en France : les statistiques 2010

19 septembre 2011 par J. REVY | Commentaires fermés | 514 vues

LGV

Le réseau de transport d’électricité vient de rendre public les statistiques de l’énergie électrique en France pour l’année 2010. Consommation, production, perte, exportations et importations sont ainsi passées à la loupe.

Alors qu’en 2009, la consommation d’électricité avait diminué de près de 2 %, elle repart à la hausse pour 2010. Par rapport à l’année précédente, la consommation a augmenté de 5,5 %, pour atteindre 513,2 TWh. En tenant compte des aléas météorologiques d’hiver et d’été, ce chiffre a été ramené à 1,9 %. Depuis 2001, l’énergie annuelle consommée a augmenté de 14 %.


En outre, avec 96,7 GW, le pic de consommation en puissance a atteint, le 15 décembre dernier, un nouveau maximum absolu. Ce chiffre est supérieur de 3,9 % au précédent record, et ce, malgré le fait que la température était plus chaude de 1°C.

La production d’énergies renouvelables en hausse

Excepté le charbon (-7,6 %), toutes les autres sources d’énergie pour produire de l’électricité ont progressé. L’énergie nucléaire, la plus importante source en France, a augmenté sa production de 4,6 % et fourni désormais 407,9 TWh. Les productions hydrauliques et thermiques à combustible accroissent également leur fourniture électrique, avec respectivement 67,6 TWh (+ 9,2 %) et 59,5 TWh (+8,4 %)

La vraie bonne nouvelle est la percée de la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables. La production éolienne terrestre, puisque aucune plateforme offshore n’est opérationnelle, s’élève à 9,7 TWh, soit une hausse de près de 24 % en une année. Malgré les problèmes et la crise provoqués par le moratoire, le solaire a, quant à lui, vu sa production multipliée par quatre pour atteindre 572 GWh. Ces chiffres sont, par ailleurs, en cohérence avec la croissance des puissances installées éolienne et solaire, d’après RTE. Au total, la France fournit 15,2 TWh d’électricité issue de ressources renouvelables et reste encore très loin derrière des pays comme l’Allemagne (environ 76 TWh).

La progression des énergies renouvelables n’a, malheureusement, pu empêcher une nouvelle hausse des émissions de CO2 (3,4 % en 2010).

Voir le rapport

Commentaires clos.