Les premiers résultats du Grenelle II à Venelles

30 novembre 2009 par J. REVY | 7 Commentaires | 1 322 vues

Un assez large consensus s’est dégagé lors de ce Grenelle autour des grands thèmes actuels de notre société : réduction des gaz à effet de serre, préservation de la biodiversité, développement de l’agriculture biologique, accompagner et sensibiliser la population à l’évolution des pratiques, davantage de transparence dans l’action publique, et mise en place d’évaluations.

Voici une restitution sommaire des différents ateliers :

Atelier n°1 : Les changements climatiques et la maîtrise de l’énergie
Sujet d’actualité avec le prochain sommet de Copenhague. Les principales recommandations :
Dans le domaine de la maîtrise de l’énergie

  • Aller vers une production mixte et locale d’énergie (bois, solaire éolien, solaire, biomasse).
  • Inciter les habitants à procéder à la rénovation thermique de leurs habitations.

Dans le domaine des transports

  • Donner la priorité aux piétons dans le centre ville.
  • Mieux répondre à la demande de transports en commun.
  • Réouverture de la gare SNCF.
  • Poursuivre la construction de pistes cyclables.

Atelier n°2 : Préserver la biodiversité et les ressources naturelles
Dans le domaine de la biodiversité

  • Assurer une continuité écologique entre les différents espaces naturels (trame verte et trame bleue).
  • Maitriser la régénération forestière par le débroussaillement pour rendre à terme les espaces boisés moins combustibles.
  • Promouvoir l’agriculture biologique et ses débouchés.

Dans le domaine de l’eau

  • Réduire la consommation d’eau potable, arrosage avec eau de pluie.
  • Poursuivre l’effort de rénovation du réseau d’eau potable.

Atelier n°3 : Instaurer un environnement respectueux de la santé
Dans le domaine de la téléphonie mobile

  • Établir un état des lieux : cartographie des bains d’ondes, délimitation de zones sensibles, modélisation des évolutions possibles (réduction de puissance des émetteurs et évolution de leur nombre).
  • Faire des enquêtes sur le ressenti des gens.
  • Choisir son téléphone en fonction de critères sanitaires.

Dans le domaine de l’alimentation

  • Prévoir dans le nouveau cahier des charges dans les cantines venelloises (600 à 800 repas par jour) 25% de repas bio (obligation de 20 % de repas bio en 2012 découle du Grenelle de l’environnement)
  • Organisation de diverses manifestations : semaine du goût bio , petit déjeuner biodiversité (1 fois par an).

Dans le domaine de la pollution de l’air : Air extérieur :

  • Réduire de 20 à 30 % de la pollution de l’air au centre ville, par la création d’une zone piétonne le samedi matin et mettre en place un système de location de vélos.
  • Dans les écoles réaliser des contrôles de l’air, réaliser des ateliers santé.Air intérieur :
  • Faire des livrets d’information sur la pollution domestique intérieure.Dans le domaine de l’alimentation
  • Favoriser le développement de l’agriculture biologique dans les couloirs verts.

Atelier n°4 : Adopter des modes de production et de consommation durables tout en promouvant des modes de développement écologiques favorables à l’emploi et à la compétitivité.
Adopter des modes de production durables

  • Établir un diagnostic agricole afin de recenser les différentes cultures, et trouver des friches pouvant être mises en valeur afin de développer l’agriculture biologique.
  • Valoriser les déchets à travers une bourse d’échanges (déchets verts, gravas etc.)
  • Rendre le fonctionnement de la déchetterie plus fluide.Emploi
  • Reconduire l’action MARKETON
  • Créer des logements accessibles aux jeunes
  • Mettre en place dans la commune de nouvelles technologies en assumer les expérimentations et le risque d’échec.
  • Attirer des entreprises dans le domaine de la croissance verte.
  • Mettre en place des indicateurs de suivi.

Atelier n°5 : Construire une démocratie écologique

  • Mettre en place des comités ou cercles de quartier.
  • Mettre en place des indicateurs, suivi des projet, avec le groupe nouvelle gouvernance.
  • Renforcer le rôle des associations dans des actions thématiques (bruit, compostage) en essayant de valoriser leur rôle.
  • Améliorer l’information (publier les comptes rendus des commissions extra municipales).
  • Poursuite des forums thématiques sur le site de la mairie (sur le modèle de celui organisé sur les Michelons).
  • Réaliser des enquêtes de satisfaction auprès de la population.
  • Inciter les associations et les particuliers à prendre des initiatives proposer des projets à la municipalité.
  • L’opposition participe aux projets (pas de politique de la chaise vide), elle se veut une opposition constructive avec une participation sans compromission.
Ce type de rencontre nous permet sans doute de mettre en place progressivement au niveau de la commune une « démocratie apaisée ». (on se souvient de la précédente mandature, où les conseils municipaux étaient particulièrement agités). Il reste cependant à faire vivre et nourrir cette dynamique sans que les différents acteurs y perdent leur identité.

Pour notre part nous remercions les 12 14 membres de notre association qui ont participé aux différents ateliers du Grenelle :

Atelier n°1 : S. POULAIN, B. ROBISSON, M. BOSC, et P. MORBELLI – atelier n°2 : P. CHAIGNE – atelier n°3 : B. HOCQ et M. REMILLI, atelier n°4 : B. BONTEMPS, J. BERGONZI, J. PITOY St DIDIER, atelier n°5 : D. GUENNEAU, P. POITRASSON, J. REVY

Voir la présentation des différents ateliers

7 Réponses pour “ Les premiers résultats du Grenelle II à Venelles ”

  1. Bernard Hocq le 11 décembre 2009 à 16:46

    La réponse de Famille Provence sera un bon indicateur de la motivation des personnes en charge du dossier, pour le développement durable.

  2. J. REVY le 10 décembre 2009 à 20:39

    Effectivement nous sommes inquiétés de l’absence de panneaux solaires sur le bâtiment de la poste en construction. Nous avons d’ailleurs écrit à Famille Provence pour leur demander les raisons de cet « oubli », alors que nous en avons largement débattu lors du dernier Grenelle.

  3. Bernard Hocq le 10 décembre 2009 à 19:44

    Je viens de me rendre à la Poste à pieds, décidemment ce village n’est pas fait pour les piétons ! Ceux qui marchent me comprendront… Le non respect du code de la route notamment par ceux se croient autorisés à rouler sans respect d’autrui parce qu’ils travaillent (camionnette) et sans risque de verbalisation est navrant (pas de ralentissement et frôlement du piéton quand il n’y a pas de trottoir).
    Pour me réconforter, près de la Poste, je vois que le centre bouge avec ces deux bâtiments en construction qui sauf méconnaissance des nouvelles règles d’urbanisme ne se sont pas faits sans l’accord de la mairie. J’espère être vite rassuré sur la mise en pratique du développement durable par l’apparition des panneaux solaires et du label Haute Qualité Environnementale. Ne soyons pas comme les mauvaises langues qui disent que c’est valable en Grande Bretagne ou en Allemagne qui comme chacun sait bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel… Ce qui sème le doute, c’est que les tuiles sur le bâtiment de la future poste sont posées et je ne vois toujours pas les panneaux solaires. Rassurez-moi vite !

  4. Bernard Hocq le 1 décembre 2009 à 13:33

    La première chose à souligner est une bonne organisation de l’ensemble et un accueil convivial.
    Toute la difficulté consiste à donner une place à chacun. La société civile notamment dans la préparation, n’a pas été assez associée et ne peut pas se confondre avec les élus politiques et les professionnels. A titre d’exemple, on a longtemps considéré que la santé était une affaire entre les professionnels et les autorités. L’apparition du patient (la société civile) est récente ce qui était inconcevable il y a quelques années. Alors que nous avons besoin d’informations, la municipalité nous inonde de communications.
    La question sur la forêt méditerranéenne aurait mérité un minimum de développement, d’autant plus que nous avions un interlocuteur compétent en la personne de J.P Saez.
    A force de prendre de la hauteur, l’usager est perdu de vue. Demander aux cars du Pays d’Aix, pour inciter à l’usage des transports en commun, de respecter les horaires, d’informer, d’avoir des horaires à jour, de s’arrêter aux arrêts, d’être signalé, de répondre aux courriers, et à la CPA de contrôler efficacement le marché signé…, c’est une discussion du café du commerce, donc pas remontée dans les ateliers restitution.
    Cette manifestation a le mérite d’exister et doit être poursuivie mais n’oublions pas que ce que nous faisons dans le Pays d’Aix en matière de développement durable n’est qu’un simple rattrapage pour combler l’écart avec des villes ou des pays qui ont des décennies d’avance sur nous. En ce qui me concerne je préfère me comparer aux plus performants, c’est plus dynamique.
    Nous sommes un peu loin des objectifs quantifiables et mesurables.
    Comme en 2007, j’ai apprécié l’intervention de Gilles Pipien et j’aurais aimé que le Docteur Halimi puisse intervenir l’après midi car il nous a communiqué des informations très intéressantes.

  5. J. REVY le 30 novembre 2009 à 19:22

    Je vous prie de bien vouloir m’excuser, il y avait également madame Lamouroux je vous rajoute sur la liste nous étions donc 14 de notre association, une bonne mobilisation. Mais qu’avez-vous pensé du grenelle ?

  6. morbelli le 30 novembre 2009 à 18:46

    j’étais là, membre de l’atelier 1 et à jour de cotisation d’avec et ce depuis le premier jour!!
    PM

  7. Philippe le 30 novembre 2009 à 16:21

    Large consensus est-il dit. En fait pour l’atelier 2 où j’étais présent nous sommes restés sur quelques intentions sans préciser ce que seraient les actions pour 2010. Il aurait été souhaitable de définir des objectifs plus précis qui pourraient faire l’objet d’un suivi et d’une évaluation. Dans le cas présent qui peut dire ce qui va être entrepris? Quel appréciation pourront porter les citoyens dans quelques mois? Je ne vois pas comment notre Association pourra analyser la situation ? Que va faire notre Président, si ce n’est rester dans des généralités sans conséquence directe sur le quotidien . Ne devions-nous pas voirce qui pouvait être fait de façon concrète à Venelles dans le cadre du GRENELLE National?