Bilan de la navette urbaine de Venelles

1 juillet 2010 par J. REVY | 6 Commentaires | 1 193 vues

La navette urbaine de Venelles a été mise en service le 12 octobre dernier. Un premier bilan a été fait en présence du service transport de la CPA.
Alors que la demande en transport collectif dans la commune paraissait importante et que des efforts ont été fait en matière de tarification (0.5 € par trajet actuellement), les venellois utilisent peu cette navette.
Le ratio de fréquentation est actuellement de 0,4 passager par voyage (ce qui est très faible) avec 11 voyageurs le jour de la plus grande fréquentation.
La navette est utilisée en majorité par des jeunes, en complément des transports scolaires qui vont ou reviennent de leur école à Aix.
La desserte du parc des sports, le mercredi après midi rencontre plus de succès (contrairement à celle du cimetière).

Les raisons de ce manque de fréquentation sont diverses et plusieurs solutions peuvent être envisagées pour optimiser le fonctionnement actuel

La mise en place d’une navette urbaine est également diificile dans d’autres communes de la CPA (Bouc bel Air, Ventabren). La navette a plus de succès à Pertuis (4 passagers par voyage), mais la ville est plus importante et plus dense

- La fréquence de passage de la navette n’est pas suffisamment élevée pour être attractive. Actuellement la fréquence de passage est de 45 minutes alors qu’une fréquence toutes les 10 minutes paraît souhaitable. Si l’on souhaite atteindre ce niveau de service, il faudrait augmenter le nombre de véhicules (4 à 5 navettes) ce qui alourdirait considérablement le coût.
- Le circuit pourrait sans doute être encore aménagé et desservir en priorité les zones d’attraction (Venelles le haut, les Faurys les Logissons et les centres commerciaux). Cette solution conduit également à augmenter le nombre de véhicules pour obtenir une fréquence de passage acceptable.
- Mise en place d’un transport à la demande où l’itinéraire n’est desservi que s’il existe une réservation (les voyageurs ne sont pas prises en charge à leur domicile) tout en conservant une desserte régulière pour la parc des sports le mercredi après midi.

Les services de la CPA feront des propositions d’amélioration aux élus début septembre afin de pouvoir mettre en oeuvre les nouvelles dispositions pour la rentrée. La fête des déplacements dans le pays d’Aix le 2 octobre prochain sera également l’occasion de promouvoir la navette.

La navette est encore en phase d’expérimentation, plusieurs ajustement seront sans doute encore nécessaires pour optimiser son fonctionnement.

Assistaient à la réunion :
Elus : A. MERCIER, P. MORBELLI, M. ALLARD
CIQ : M. MAGNAC, AVEC : J. REVY
CPA : O. CALENDO, M. MARTIN

6 Réponses pour “ Bilan de la navette urbaine de Venelles ”

  1. J. REVY le 1 novembre 2010 à 21:31

    Il est sans doute difficile de réaliser une analyse des besoins sur l’utilisation de la navette. En effet les venellois souhaitent tous une navette qui les conduise le plus directement possible au centre ville ou dans les zones d’activités avec une fréquence élevée (tous les 10 à 15 minutes si possible), c’est effectivement ce que demandent les habitants de Venelles le haut. Par contre au niveau de l’ensemble de la commune, il est difficile de concilier tous ces impératifs (desservir le plus de quartiers possible, avec une seule navette).
    La CPA a choisi de procéder par essai erreurs en essayant d’améliorer progressivement son dispositif (elle a déjà procédé de la sorte à Pertuis et cette méthode a semble-t-il donné de bons résultats).
    Je crois que la recherche du meilleurs compromis sera sans doute longue et progressive. Je pense pour ma part qu’il serait souhaitable que la navette fonctionne à la demande durant les heures creuses et conserve ses horaires fixes aux périodes de plus grande influence.

  2. Denis Guenneau le 1 novembre 2010 à 17:56

    Quid de la proposition que devait faire la CPA en septembre sur un taxi bus à la demande en remplacement de la navette gloutonne?

    Pour Venelles le haut, l’utilisation de la navette est nulle car elle ne dessert le quartier qu’en passant à l’extrémité ouest, et dans le sens descendant uniquement.

    Le besoin de la population exprimé en réunion publique était une desserte du quartier jusqu’à la place du château, et dans le sens remontant de la mairie vers le vieux village.

    La démarche de projet, que j’ai pratiqué, était:
    1- étude d’opportunité
    2- Recueil des besoins
    3- Etude de plusieurs solutions
    4- choix d’une solution
    5- Mise en oeuvre expérimentale
    6- bilan
    7- correction
    8- Généralisation

    On en est à la correction, mais le recueil des besoins avait il réellement était fait?

    Une nouvelle réunion de concertation avec les venellois intéressés s’impose de mon point de vue

  3. Danielle Sparaco le 14 octobre 2010 à 14:09

    J’ai utilisé la navette et étudié son parcours à l’époque où je souhaitais m’en servir. Et j’ai constaté qu’il était impossible, au départ de l’endroit où j’habite de faire un aller retour, par exemple à la Mairie, sans passer par le terminus et d’y patienter 20 min. pendant la pause du chauffeur. Le parcours était donc très difficile et cette navette, idée formidable au départ, n’a pas été utilisée, faute de cohérence dans les trajets. A partir de là il est façile de conclure au désintérêt des Venellois.
    J’ai cru comprendre que depuis peu les trajets avaient été modifiés avec un terminus déplacé au Rond point de la Gare. Cependant faute d’information, les Venellois continueront à ne pas l’utiliser, persuadés qu’elle n’est pas adaptée à leurs besoins.

  4. J. REVY le 2 juillet 2010 à 9:59

    Pour des petites agglomérations comme la notre, la fréquentation de la navette restera toujours faible on ne pourra sans doute jamais espérer plus de 3 à 4 passagers par voyage à Venelles (contre 20 en moyenne pour une ville comme Aix).
    A priori une analyse des besoins paraît difficile, car le besoin est également fonction du niveau de service offert. Mais on pourrait très bien par contre interroger les usagers actuels de la navette (qui sont-ils, où vont-ils, quels avantages représente pour eux la navette, quels inconvénients, quelles améliorations souhaitent-ils).
    Je réponds également à Denis, la solution de bus à la demande (Proxibus) n’a pas été rejetée lors de la réunion, elle a été évoquée (avec d’autres), et les services de la CPA feront une une proposition en septembre. Pour ma part je pense que cette solution serait la meilleure pour notre commune avec sans doute le maintient d’une desserte normale à certains horaires (comme cela se pratique dans d’autres villes). A terme l’utilisation de véhicules électrique est bien sûr souhaitable.

  5. Denis Guenneau le 2 juillet 2010 à 9:53

    Enfin, un bilan de cette expérience, dont les résultats étaient déjà énoncés il y a plus de 6 mois sur les blogs citoyens. Quel gâchis écologique que de voir tourner cette navette vide, qui ne répond pas aux besoins des venellois qui s’étaient exprimés en septembre et octobre 2009.
    Le service de bus à domicile, appelé par la CPA Proxibus serait il tabou pour les venellois? Le rejet de ce type de solution dans le compte rendu de cette réunion de bilan me donne à penser que l’idéologique l’emporte sur l’économique et le pragmatisme. Certaines communes dans d’autres régions ont expérimentés le taxi collectif avec succès.
    De ma vision certainement limitée, une simple voiture à propulsion électrique, ou hybride, faisant des trajets à la demande et uniquement sur Venelles, pourrait prendre avantageusement la relève de cette navette énergivore et polluante(en litres de pétroles et en grammes de CO2 par personne transportée ).

  6. 13770 le 2 juillet 2010 à 7:09

    Pertuis, 4 passagers par voyage ce n’est pas réellement un succès. À Venelles une fréquence de 45 minutes signifie que pour une course de quelques minutes à la poste il vous faut environ une heure et demie !

    Pourquoi ne pas commencer par vérifier les besoins des Venellois et leurs souhaits ?