Que deviennent nos déchets ?

19 juillet 2011 par J. REVY | 3 Commentaires | 1 713 vues

Images cachées visibles en les faisant défiler : 1 - 2 - 3

La Communauté du Pays d’Aix à confiée au CPIE l’organisation d’une visite de son Centre d’Enfouissement des Déchets Ménagers »
La communautĂ© du pays d’Aix (CPA), regroupe 34 communes soit une population de 366 000 habitants.


Organisation de la gestion des déchets.
Les déchets ménagers produits par les habitants de la communauté se composent de :
- 150 000 T/an collectés au porte à porte. (600 kg/hab/an)
- 20 000 T/an provenant de la collecte sélective
- 90 000 T/an provenant des déchetteries (dont 80 % est recyclé).
Soit un total de 260 000 T de déchets par an.

Tout savoir sur la production de déchets ménagers en France

Voir le bilan 2010 de la CPA

On note la faible part des déchets provenant de la collecte sélective (7,5 % du total)

Les dĂ©chets non recyclables de la CPA sont traitĂ©s sur le plateau de l’Arbois dans un centre d’enfouissement des dĂ©chets
Le traitement par enfouissement consiste à ensevelir les déchets ménagers et assimilés dans un Centre de Stockage des Déchets Ultimes.

Le CSDU de l’Arbois.

L’exploitation de cette installation de classe II a démarré en 1997.
Le site est constitué de trois bassins de stockage.
Son autorisation d’exploitation est accordĂ©e jusqu’en 2015, en fait la capacitĂ© du site est supĂ©rieure et il pourrait ĂŞtre utilisĂ© jusqu’en 2022.
Sa capacité annuelle est de 150 000 tonnes.
La dimension du site est de 60 ha (60 terrains de foot).
Les dĂ©chets sont broyĂ©s avec des engins Ă©quipĂ©s de roues Ă  Ęşpied de moutonĘş, ils sont ensuite recouverts de terre afin de limiter la prolifĂ©ration d’animaux (oiseaux et rongeurs).
La matière organique se dĂ©compose Ă  l’abri de l’air et produit un gaz riche en mĂ©thane appelĂ© biogaz.
Les biogaz sont rĂ©cupĂ©rĂ©s, car ils constituent une source d’énergie renouvelable valorisĂ©e sous forme d’électricitĂ©. Les dĂ©chets produisent du biogaz durant une trentaine d’annĂ©es environ. La production Ă©lectrique du site de l’Arbois permettrait d’alimenter une ville de 20 000 habitants.

Une partie des déchets est transformé en compost sur le site
La plateforme de compostage utilise les lixiviats, qui sont des liquides issus du ruissellement des eaux de pluie à travers les déchets enfouis, pour humidifier le compost, qui est lui-même utilisé pour permettre la plantation de végétaux sur le site, et faciliter sa réhabilitation.
La gestion du site de l’Arbois est déléguée à une entreprise privée.

Le coĂ»t de traitement des dĂ©chets au CSDU de l’Arbois est de 45 € par tonne Ă  comparer avec le coĂ»t d’un traitement par incinĂ©ration qui s’Ă©lève de 90 Ă  110 €/T.

En fin de l’exploitation du site celui ci sera recouvert de terre vĂ©gĂ©tale et restera une zone verte (non constructible).

La question des dĂ©chets ne se rĂ©duit pas Ă  un problème logistique (comment Ă©liminer la masse de dĂ©chets produite ?) ; elle traduit nos choix de dĂ©veloppement et illustre la non-durabilitĂ© du modèle Ă©conomique actuel. Une vĂ©ritable rĂ©duction Ă  la source des dĂ©chets mĂ©nagers induit de nouveaux modes de production, de distribution et de consommation. L’objectif fondamental est la prĂ©vention/rĂ©duction de la production des dĂ©chets mĂ©nagers et assimilĂ©s, avec pour corollaire la responsabilisation de chacun et la maĂ®trise des coĂ»ts.


Visite du centre de stockage des dĂ©chets… par AVEC TV

Visite du centre de stockage des dĂ©chets mĂ©nagers de la CPA : Le poste de contrĂ´le Ă  l’entrĂ©e, le stockage des dĂ©chets dans des bassins Ă©tanches, leur compactage, le recouvrement des dĂ©chets broyĂ©s. L’achminement du bio gaz Ă  l’unitĂ© de valorisation, la visite de la salle d’exposition.

3 RĂ©ponses pour “ Que deviennent nos dĂ©chets ? ”

  1. J. REVY le 20 juillet 2011 Ă  16:19

    En 2010, l’ensemble des communes de la CPA a bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une collecte sĂ©lective, le ratio collectĂ© par habitant est de l’ordre de 50 kg/habitant/an. On note une grande disparitĂ© entre les communes. Venelles se situe plutĂ´t bien, (nous sommes quatrième au niveau de la CPA) nous recyclons un ratio de 71 kg/habitant/an, alors qu’Aix ne collecte que 45 kg/habitant/an (32ième rang dans la CPA).
    Ces diffĂ©rentes peuvent s’expliquer, par le type d’habitat, la taille de l’agglomĂ©ration et l’action des pouvoirs publics.

  2. Françoise Capelle le 19 juillet 2011 à 18:39

    OĂą vont nos dĂ©chets ? Bonne question. Ils vont Ă  Aubagne (que nous n’avons pas visitĂ©) et Ă  l’Arbois pour les « dĂ©chets ultimes » . La visite Ă  l’Arbois fut très intĂ©ressante. J’attends avec impatience celle du centre de tri d’Aubagne car les rumeurs sont variĂ©es concernant le « tri ». Le site de l’Arbois sera utilisable jusqu’en 2015 Ă  2022. Et après ??? Il semble qu’aucun terrain ne soit envisagĂ© ni mĂŞme envisageable dans la CPA !!!

  3. 13770 le 19 juillet 2011 Ă  17:32

    On note la faible part des déchets provenant de la collecte sélective (7,5 % du total)

    Intéressant mais pourquoi seulement 7,5 %